PRAd'A — Palmarès Régional d'Architecture en Nouvelle Aquitaine

Menu
Carrefour / Agnès Clotis
légende : Carrefour / crédit : Agnès Clotis

Surélévation de l’ordinaire

Maître d’ouvrage

Privé

Représenté par

Privé

Fonction

Privé

Coordonnées

Privé

Architecte mandataire

Arthur Perbet

Coordonnées

18 rue Brémontier,33800
09 52 17 76 87
contact@arthurperbet.fr

Département

Gironde

Commune

Bordeaux

Année de conception

2018

Année de réception du chantier

2021

Montant des travaux HT en euros

205 000

Surface bâtie m²

97

Surface totale du projet m²

147

Caractéristiques du projet

Un jeune couple souhaitant s’installer dans la métropole bordelaise fait l’acquisition d’une petite échoppe de 50 m², avec l’idée qu’elle pourrait être agrandie. Située à l’intersection de deux rues et dépourvue de jardin, l’échoppe ne peut être agrandie que par une surélévation. Pour éviter les reprises de fondations existantes, une solution en bois apparaît comme la solution la plus adaptée. Pour ne pas utiliser des bois d’ossatures en sapin produit majoritairement dans le jura, les pays scandinaves ou en Russie, une structure en douglas provenant du limousin est privilégiée. Des poteaux massifs posés sur la façade de pierre existante portent la nouvelle toiture. Un complexe isolant en fibres de bois ou une fenêtre se glissent entre chaque poteau. Le plancher existant qui sépare le rez-de-chaussée de la cave est usé, rongé par les insectes et mal construit. Le refaire est une opportunité pour le remonter légèrement sous le niveau des fenêtres de façon à augmenter la hauteur sous plafond de la cave et ainsi pouvoir l’habiter, libérant ainsi 50 m² de surface utile pour le sous-sol. Le rez-de-chaussée légèrement en surplomb sur la rue, moins lumineux, contraint par les ouvertures existantes, accueille les espaces de nuits avec deux chambres, une pièce d’eau, un sanitaire et un dressing. Le nouvel étage, plus lumineux, accueille la pièce de vie en double hauteur. Encore au-dessus, encastrée dans la toiture, une terrasse tropézienne apporte de la lumière supplémentaire à la pièce de vie par une large ouverture. Pour circuler entre les quatre étages de la maison un escalier en bois structurel, dimensionné pour porter les planchers, traverse toute la construction. Conçu sans contremarches il permet de diffuser la lumière entre les étages et de ventiler naturellement la maison. A la saison chaude, l’imposte ouvrant de la porte d’entrée permet l’accélération de cette ventilation naturelle source de rafraîchissement.

Bet structure

Adequat conception bois

Images du projet

La nuit tombante / Agnès Clotis
légende : La nuit tombante / crédit : Agnès Clotis
Maquette / Agnès Clotis
légende : Maquette / crédit : Agnès Clotis
L'escalier / Agnès Clotis
légende : L'escalier / crédit : Agnès Clotis
La lumière de la terrasse / Agnès Clotis
légende : La lumière de la terrasse / crédit : Agnès Clotis
La pièce de vie / Agnès Clotis
légende : La pièce de vie / crédit : Agnès Clotis

Elements techniques

Détail façade / Arthur Perbet architecture
légende : Détail façade / crédit : Arthur Perbet architecture
légende : Détail façade / crédit : Arthur Perbet architecture / télécharger le PDF
Plan sous-sol / Arthur Perbet architecture
légende : Plan sous-sol / crédit : Arthur Perbet architecture
légende : Plan sous-sol / crédit : Arthur Perbet architecture / télécharger le PDF
Plan rez-de-chaussée / Arthur Perbet architecture
légende : Plan rez-de-chaussée / crédit : Arthur Perbet architecture
légende : Plan rez-de-chaussée / crédit : Arthur Perbet architecture / télécharger le PDF
Plan étage / Arthur Perbet architecture
légende : Plan étage / crédit : Arthur Perbet architecture
légende : Plan étage / crédit : Arthur Perbet architecture / télécharger le PDF
Plan terrasse / Arthur Perbet architecture
légende : Plan terrasse / crédit : Arthur Perbet architecture
légende : Plan terrasse / crédit : Arthur Perbet architecture / télécharger le PDF