PRAd'A — Palmarès Régional d'Architecture en Nouvelle Aquitaine

Menu
Cour retrouvée / Julia Hasse
légende : Cour retrouvée / crédit : Julia Hasse

Patrimoine et sobriété technique pour une école de codage

Maître d’ouvrage

SMPI MAGELIS

Représenté par

Philippe Bouty

Fonction

Président

Coordonnées

3 rue de la Charente 16000 ANGOULÊME
05 49 38 51 51
cmercier@magelis.org

Architecte mandataire

Atelier du trait

Coordonnées

41 rue de la Chaussée 86000 POITIERS
05 49 52 00 30
atelierdutrait@architectes.org

Département

Charente

Commune

Angoulême

Année de conception

2018

Année de réception du chantier

2021

Montant des travaux HT en euros

2 617 905

Surface bâtie m²

1 140

Surface totale du projet m²

1640

Caractéristiques du projet

Le bâti de l’école 42 est doté d’une architecture industrielle début XIXème liée au fleuve, composé de deux ailes et de deux strates constructives, il est un repère pour les Angoumoisins. Il s’inscrit dans un site contraint (zone inondable, terrain vaseux, absence d’espace pour le chantier, immeuble protégé) sur un terrain en pente vers le port.
La restitution d'une continuité de terrasses végétalisées descendant par degrés vers le fleuve ont conduit la conception.
Les terrasses, ouvertes sur le port et loin des nuisances du boulevard, offrent un prolongement très apprécié des usagers, offrant des espaces exceptionnels tant pour les utilisateurs que pour les visiteurs.
La cour, libérée d’un agrégat de bâtiments devient « îlot de fraîcheur » sous les terrasses, entre les deux ailes bâties.
Ce projet, profitant de caves, offre une occasion idéale pour travailler sur l'inertie pour le meilleur confort des usagers (accentuer le mouvement d'air rafraîchissant depuis les parties basses).
Notre démarche, concernant la rénovation thermique du bâtiment cherchera avant tout à diminuer au maximum les besoins.
Le projet s’appuie donc sur les qualités du site et met en avant les matériaux pierre, acier brut, patiné, inox mat ou peint (serrurerie/ferronnerie) et ponctuellement le zinc, l'ardoise et le bois.
En clin d'œil au dessin de menuiseries du XIXème, des lames verticales (brise soleil avec éléments horizontaux) en acier inox mat, permettent la maîtrise des apports solaires et de la lumière naturelle pour le travail sur écran.
Ce projet fut une belle occasion pour travailler avec l’existant tout en optimisant ses qualités de confort et jouer avec le bureau de contrôle pour mettre en œuvre le réemploi de matériaux de démolition issus des premières phases de travaux (pierre, poutres bois et métal, briques, tuiles faïence sanitaire) mais aussi une ventilation naturelle et hybride, un travail important sur l’inertie du bâtiment.

Bet structure

ID Bâtiment

Bet fluides

Efficio

Économiste

Pastier&Co

Paysagiste

Atelier du trait

Acousticien

AcousticA

Images du projet

Boulevard Besson Bey / Julia Hasse
légende : Boulevard Besson Bey / crédit : Julia Hasse
Salle des Piliers / Julia Hasse
légende : Salle des Piliers / crédit : Julia Hasse
Puit de jour / Julia Hasse
légende : Puit de jour / crédit : Julia Hasse
Détail brise soleil / Julia Hasse
légende : Détail brise soleil / crédit : Julia Hasse
Espace détente / Julia Hasse
légende : Espace détente / crédit : Julia Hasse

Elements techniques

Ecole 42 - Coupe transversale / Atelier du trait / Bea Toa
légende : Ecole 42 - Coupe transversale / crédit : Atelier du trait / Bea Toa
légende : Ecole 42 - Coupe transversale / crédit : Atelier du trait / Bea Toa / télécharger le PDF
Ecole 42 - Coupe longitudinale  / Atelier du trait / Bea Toa
légende : Ecole 42 - Coupe longitudinale / crédit : Atelier du trait / Bea Toa
légende : Ecole 42 - Coupe longitudinale / crédit : Atelier du trait / Bea Toa / télécharger le PDF
Ecole 42 - Détail du brise soleil / Atelier du trait / Bea Toa
légende : Ecole 42 - Détail du brise soleil / crédit : Atelier du trait / Bea Toa
légende : Ecole 42 - Détail du brise soleil / crédit : Atelier du trait / Bea Toa / télécharger le PDF