PRAd'A 2019 — Palmarès Régional d'Architecture en Nouvelle Aquitaine

Menu

La maison du lac

Mention S
Vue de la façade Sud avec les volets ouverts / Agnès Clotis
légende : Vue de la façade Sud avec les volets ouverts / crédit : Agnès Clotis

MAÎTRE D’OUVRAGE

Privé

Représenté par

Privé

Fonction

Privé

Coordonnées

Privé

Architecte mandataire

Arthur Perbet

Coordonnées

18 rue Brémontier
33800
Bordeaux
09 52 17 76 87
contact@arthurperbet.fr

Département

Gironde

Commune

Hourtin

Année de conception

2016

Année de réception du chantier

2018

Montant des travaux HT en euros

156 000

Surface m²

107

Caractéristiques du projet

Le projet présenté est une petite maison de vacances sur la côte girondine dont les principes de conception s’inscrivent dans une réflexion écologique basée sur trois axes de développement : la matière et les matériaux de construction, l’énergie et les systèmes de régulation thermique ainsi que les usages et modes de vie des habitants.
Le terrain en lisère d’un petit village sur les rives d’un lac, s’adosse à une dune plantée de pins au sud. Caractéristique du paysage du sud-ouest, ce lieu est l’occasion de réfléchir à la disponibilité des matériaux de construction dans la région. L’ensemble des éléments de la maison, dalles, murs, menuiseries, isolants, sont en bois. Seules les fondations avec pilotis, choisis pour leurs faible impact sur le biotope, sont en acier galvanisé. Ils sont simplement vissés dans le sable, sans béton, laissant la vie micro-bactérienne continuer.
La maison s’étire entre les deux parcelles voisines permettant à l’ensemble des pièces à vivre d’être orientées au sud sur le jardin libéré de toute construction. Entièrement vitrée la façade sud optimise les apports solaires en hiver pour se chauffer. A l’inverse l’été une avancée de toiture permet de bloquer les rayons solaires plus hauts et plus forts. Si c’est insuffisant, les volets persiennes, qui assurent la sécurité de la maison quand les habitants sont partis, permet d’assombrir la façade tout en la laissant se ventiler.
A l’image de la nature environnante, la maison se vit au rythme des saisons avec un espace chauffé restreint l’hiver qui se dilate l’été sur un espace extérieur, une chambre en plus et un petit atelier. Cette transformation s’articule avec le besoin des usagers d’une saison à l’autre. Se chauffer rapidement pour un weekend au coin du feu l’hiver, et vivre dehors l’été au milieu des pins, à l’ombre de leur feuillage.

Images du projet

Vue de la façade Sud avec les volets fermés / Agnès Clotis
légende : Vue de la façade Sud avec les volets fermés / crédit : Agnès Clotis
 /
 /
 /
 /