PRAd'A — Palmarès Régional d'Architecture en Nouvelle Aquitaine

Menu

10 LOGEMENTS LOCATIFS SOCIAUX

Maisons individuelles groupées / Philippe Caumes
légende : Maisons individuelles groupées / crédit : Philippe Caumes

MAÎTRE D’OUVRAGE

XL HABITAT

Représenté par

Yann Lagarec

Fonction

Chargé d'opération, Service Développement Patrimoine

Coordonnées

953 Avenue du Colonel Rozanoff
40 011 Mont de Marsan
05 58 05 31 68
yann.lagarec@xlhabitat.org

Architecte mandataire

LH ARCHITECTES

Coordonnées

4 rue Saint Nicolas
33 800 Bordeaux
05 56 99 25 41
contact@lharchitectes.fr

Département

Landes

Commune

Saint Perdon

Année de conception

2016

Année de réception du chantier

2021

Montant des travaux HT en euros

885 700

Surface bâtie m²

587

Surface totale du projet m²

587

Caractéristiques du projet

A Saint Perdon dans les Landes, c’est sur une parcelle longue et étroite que l’opération des 10 logements sociaux (6 maisons individuelles et 4 appartements en immeuble collectif) neuve doit trouver sa place en plein centre bourg. Afin de conserver son maximum de surface d’espaces verts, les places de stationnement sont regroupées à l’entrée de la parcelle permettant ainsi de limiter la voirie à son expression minimale. Les conditions de production de l’habitat social nous obligent à la plus grande économie de moyens possible. Nous disposons donc les maisons individuelles neuves en bande, tel de l’habitat groupé, afin d’optimiser la consommation de terrain et de mutualiser les structures mitoyennes. Les refends sont disposées tous les 6m50,. L’ensemble permet ainsi de réduire des pans de façades. Au travers de volumes à double pente, les maisonnettes s’adossent et glissent les unes contre les autres. Ces décalages des maisons ne sont pas la résultante d’une simple envie esthétique. Les murs de refends constituent le point de départ de l’intervention. Structurels, puis séparatifs de jardin : ils occupent ici plusieurs fonctions. Les entrées sont ainsi privatisées. Ils intimisent les logements. Les vis à vis sont évités. Les pièces à vivre disposent chacune d'une loggia bois au Sud. L’opération participe également au processus d’autoconsommation grâce aux énergies renouvelables. En effet, chaque logement assure son autonomie énergétique grâce à un kit de tuiles photovoltaïques : c’est autant d’économies d’électricité réalisées sur sa facture.

Bet structure

ACE Ingénierie

Bet fluides

SETEC Ingénierie

Économiste

LH Architectes

Images du projet

Intérieur de la pièce à vivre / Philippe Caumes
légende : Intérieur de la pièce à vivre / crédit : Philippe Caumes
Loggia bois / Philippe Caumes
légende : Loggia bois / crédit : Philippe Caumes
Maisons individuelles groupées / Philippe Caumes
légende : Maisons individuelles groupées / crédit : Philippe Caumes

Elements techniques

Schéma structurel / LH Architectes
légende : Schéma structurel / crédit : LH Architectes /
 /
 /