PRAd'A — Palmarès Régional d'Architecture en Nouvelle Aquitaine

Menu

Le Grand Espace Commun

Vue de l’entrée principale du couvert - un grand préau comme amorce  / Maxime Carrère
légende : Vue de l’entrée principale du couvert - un grand préau comme amorce / crédit : Maxime Carrère

Équipe

Maxime CARRÈRE

Problématique et caractéristiques du projet

L’espace public républicain est à travers les événements planétaires récents, l’occasion pour l’architecte de réaménager cet espace public aujourd’hui dans un état incertain, souvent sans message, mais qui définit nos villes. Un grand espace commun comme territoire de partage prendra alors place comme un dispositif urbain situé au coeur des choses, au coeur du quotidien, des déplacements journaliers, au service du public. Le projet se situe dans le pôle d’échange, ce désormais centre-ville.
Dans ce sens, la place St-Seurin à Bordeaux (Place des Martyres de la Résistance) est un lieu de proximité, lieu accessible et central, inconnu du centre-ville historique de Bordeaux - qui de prime abord peut être figé et stagné et qui par ce programme de partage vient renaitre et faire émerger des possibles de rencontres et de fraternité. Ce lieu étant central et proche des commodités et des flux quotidiens, il devient cohérent si on lui donne des limites, formant le tout comme un paradis protégé et rassurant. Entre interaction et intégration au quotidien et dans une recherche d’intimité ; le projet en béton de site est un oxymore spatial au coeur et à l’écart de la ville. Un travail de l’épiderme urbain dialoguera et mettra en valeur les deux entités de la place ; la Basilique de St-Seurin et les 24 platanes centenaires.
A l’image des stèles présentent sur site, ce lieu de partage sort de terre, à la fois discret et présent dans le paysage de la place. Le sol va donc devenir lieu d’activités et de vie et créer cette enceinte protectrice à ces moments de partage. On vient habiter le sol, ressentir la présence et l’épaisseur de la terre. Tel un Hortus conclusus, un jardin clos composé de gradins herbés qui définit un vide à ciel ouvert, marquant la nouvelle entrée des fouilles archéologiques sous le parvis sud de la Basilique. Des volumes en surface permettront au public de voir la substance archéologique à travers des ouvertures judicieusement disposées. Le toit est une place.

Images du projet

Vue depuis le jardin requalifié des absides de la Basilique - Vue depuis l’entrée de la place depuis le débouché du centre ville historique / Maxime Carrère
légende : Vue depuis le jardin requalifié des absides de la Basilique - Vue depuis l’entrée de la place depuis le débouché du centre ville historique / crédit : Maxime Carrère
Vue intérieure du couvert public face au théâtre de verdure (lors d’un débat citoyen à l’extérieur), à gauche de l’image se trouve la nouvelle entrée des fouilles de St-Seurin / Maxime Carrère
légende : Vue intérieure du couvert public face au théâtre de verdure (lors d’un débat citoyen à l’extérieur), à gauche de l’image se trouve la nouvelle entrée des fouilles de St-Seurin / crédit : Maxime Carrère
Vue intérieure lors d’un déjeuner associatif, en arrière plan les gradins couverts pour les spectacles vivants  / Maxime Carrère
légende : Vue intérieure lors d’un déjeuner associatif, en arrière plan les gradins couverts pour les spectacles vivants / crédit : Maxime Carrère
Vue de nuit du Grand Espace Commun / Maxime Carrère
légende : Vue de nuit du Grand Espace Commun / crédit : Maxime Carrère
Vue d’une soirée d’été dans le cloître, lors d’une projection d’un film  / Maxime Carrère
légende : Vue d’une soirée d’été dans le cloître, lors d’une projection d’un film / crédit : Maxime Carrère

Elements techniques

Plan masse de la place, de ses platanes et du projet  / Maxime Carrère
légende : Plan masse de la place, de ses platanes et du projet / crédit : Maxime Carrère / télécharger le PDF
Coupe transversale sur la place lors du marché du vendredi - Plan du couvert urbain et de la nouvelle entrée des fouilles archéologiques à -4m vis-à-vis du sol de la place / Maxime Carrère
légende : Coupe transversale sur la place lors du marché du vendredi - Plan du couvert urbain et de la nouvelle entrée des fouilles archéologiques à -4m vis-à-vis du sol de la place / crédit : Maxime Carrère / télécharger le PDF
Coupe longitudinale avec à gauche le péristyle de platanes existants faisant office d’amorce de l’entrée du Grand Espace Commum, à droite, la nouvelle entrée des fouilles en sous-sol et la requalification du parvis sud de la Basilique de Saint Seurin  / Maxime Carrère
légende : Coupe longitudinale avec à gauche le péristyle de platanes existants faisant office d’amorce de l’entrée du Grand Espace Commum, à droite, la nouvelle entrée des fouilles en sous-sol et la requalification du parvis sud de la Basilique de Saint Seurin / crédit : Maxime Carrère / télécharger le PDF
Maquette en bois au 200e de la place de Saint Seurin, Bordeaux / Maxime Carrère
légende : Maquette en bois au 200e de la place de Saint Seurin, Bordeaux / crédit : Maxime Carrère / télécharger le PDF
Coupe sur les gradins couverts et sur l’espace public du toit lové dans le feuillage des platanes  / Maxime Carrère
légende : Coupe sur les gradins couverts et sur l’espace public du toit lové dans le feuillage des platanes / crédit : Maxime Carrère / télécharger le PDF
Détail : chaque matériau est utilisé dans ses caractéristiques propres : le béton de site pour ses qualités de résistance à la compression, le béton coulé et armé pour son potentiel de franchissement  / Maxime Carrère
légende : Détail : chaque matériau est utilisé dans ses caractéristiques propres : le béton de site pour ses qualités de résistance à la compression, le béton coulé et armé pour son potentiel de franchissement / crédit : Maxime Carrère / télécharger le PDF